Diaporama

Course-croisière

Mat 1010 : taillé pour l'inshore

Dessiné par Mark Mills, architecte à succès du monde anglo-saxon de la course-croisière, et très proprement construit en Turquie, le Mat 1010 s'importe en France. Petit tour en 17 images d'un joli bateau qui ne fait guère de compromis au confort et se destine sans réserves à la régate.
  • Publié le : 16/10/2013 - 11:29
Lancer le diaporama en plein écran
gros rating.

Gros rating.

Bateau court, copieusement toilé et fortement lesté, cette approche de la jauge devrait bien fonctionner dans les petits airs. Le Mat 1010, qui court en temps réel avec des 35 pieds, a déjà montré qu'il pouvait défendre son handicap. © F.A Frédéric Augendre

dessous chics.

Dessous chics.

Le Mat 1010 dans les sangles aux Sables-d'Olonne. Sections en «U», franc-bord plutôt vertical, lest torpille sur un voile de quille partiellement évidé et comblé de mousse, pour descendre encore le centre de gravité. © F.A Frédéric Augendre

vocation régatière.

Vocation régatière.

Cockpit très ouvert et peu profond, bancs très courts et sans vrai dossiers, postes de barre avancés pour centrer les poids et assurer une meilleure vue sur les voiles, écoute de grand-voile à l'allemande, on n'est pas là pour le farniente, plutôt pour tourner autour de trois bouées. © F.A Frédéric Augendre

accastillage sans reproches.

Accastillage sans reproches.

Le genre de palan avec lequel les points de tire de génois se règlent aux petits oignons. N'ont pas non plus été oubliés les rentreurs de foc, ni les retours de hale-bas de grand-voile sur tourelles accessibles depuis le rappel. © F.A Frédéric Augendre

etagement.

Etagement.

Au pied de mât les drisses sont renvoyées sur des réas fixes dont la disposition et l'étagement ne doivent rien au hasard. Pas de risque de conflit entre les poulies, à la différence de certains bateaux où elles sont montées dans le même plan. © F.A Frédéric Augendre

bloqueurs textile.

Bloqueurs textile.

Pour son voilier Mataf, l'importateur du Mat 1010 a voulu équipier l'intégralité de son piano avec les bloqueurs textiles Constrictor fabriqués par Cousin. Au-delà de la petite économie de poids, cette solution évite surtout l'usure des cordages. © F.A Frédéric Augendre

option bout-dehors.

Option bout-dehors.

Pas un centimètre de perdu pour l'ancrage d'étai et le point d'amure de foc, positionnés pile à l'étrave. Le bout-dehors carbone est en option, le bateau étant destiné à courir aussi bien sous gréement de spi classique qu'avec des asymétriques. © F.A Frédéric Augendre

planquée.

Planquée.

Un petit capot recouvre la cadène de haubans, et fait raccord avec le bordé. Le Mat 1010 affiche comme cela beaucoup de petits détails qui font chic et soigné, et vont bien à l'oeil. © F.A Frédéric Augendre

sobre et clair.

Sobre et clair.

Peu de bois, et beaucoup de composite pour le mobilier, c'est à la fois légeret lumineux. Il n'y a rien de trop, c'est somme toute très spartiate et les rangements sont comptés. © F.A Frédéric Augendre

dînette.

Dînette.

Un évier rond, un réchaud unique, et voilà. Côté cuisine aussi, on a voulu faire «light», et c'est assumé. © F.A Frédéric Augendre

génération ipad.

Génération iPad.

La petite table à cartes hébergera une tablette, au mieux un ordinateur portable, pas plus. Le siège de navigateur est certes léger, c'est sûrement le but recherché, mais on ne donne pas cher de son caractère fonctionnel à la mer, tous comme l'absence de fargue autour de la table. © F.A Frédéric Augendre

rangements souples.

Rangements souples.

Les petits placards situés de chaque bord, en arrière de la cuisine et dela tabvle à cartes, abritent des étagères en tissu. © F.A Frédéric Augendre

chausse-pied.

Chausse-pied.

Sous le cockpit les cabines arrière ne sont pas bien volumineuses, les couchages mesurent à peine 1,30 m ans la largeur, c'est vraiment juste pour dormir confortablement à deux. Au fond, la trappe de visite donnant accès aux drosses et au secteur de barre. © F.A Frédéric Augendre

zone humide.

Zone humide.

Le poste avant réunit les fonctions de soute et de cabinet de toilette. Des mains courantes ont été prévues pour le séchage des écoutes et des cirés. En course c'est de cette zone humide que l'on hissera et affalera les spis, à travers le capot de pont. © F.A Frédéric Augendre

propre et lisse.

Propre et lisse.

En l'absence de vaigrage de rouf, on a généralement droit à des écrous saillants, recouverts de petits bouchons qui ne demandent qu'à voyager et disparaitre. Sur le Mat 1010 l'accastillage de pont est monté sur écrous aveugles, et c'est carrément mieux. © F.A Frédéric Augendre

au tableau.

Au tableau.

Les connexions électriques, dans le tableau surmontant la table à cartes. Propres et accessibles. © F.A Frédéric Augendre

trompe-l oeil.

Trompe-l'œil.

Les planchers sont constitués de minces feuilles de contre-plaqué, collées sur une âme en nid d'abeille. Paradoxalement, les coffres des banquettes sont obturées par des panneaux en bois, le chantier estimant que l'économie de poids possible était négligeable. © F.A Frédéric Augendre

Photo 1/ 17
Vitesse
Lecture
Lancer le diaporama en plein écran

Les tags de cet article